Arrivé à Abéché dans la matinée, le Président de Transition, Président de la République, Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a échangé cet après-midi avec les forces vives de la province du Ouaddaï.

Des échanges qui ont permis au Chef de l’Etat de faire le point sur les avancées de la conduite de la transition phase II avant de faire des annonces allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vie de la population et du développement de la Province.

Ce sont 800 représentants de toutes les sensibilités sociopolitiques de la province qui ont été conviés à cette rencontre sous la conduite du Gouverneur, Général Bachar Ali Souleymane. C’est justement au Gouverneur qu’est revenue la charge de parler au nom de la population du Ouaddaï. Selon Général Bachar Ali Souleymane, la population du Ouaddaï est reconnaissante au Chef de l’Etat pour ses efforts inlassables en faveur du développement socio-économique de la province. C’est pourquoi, elle lui réitère son engagement à l’accompagner dans ses efforts de conduite du Tchad vers l’émergence. Processus à l’issue duquel des problèmes comme l’enclavement, l’accès limité à l’eau potable et à l’électricité, le manque d’emploi pour les femmes et la jeunesse, pour ne citer ceux-là, ne seront que des souvenirs pour sa circonscription administrative.

 

En réponse, le Président de Transition a instruit la poursuite des actions de développement notamment pour résoudre le problème d’accès à l’eau potable et aux infrastructures sanitaires et routieres. Ce qui devra transformer le quotidien de la population du Ouaddaï.

Des annonces ont également été faites pour l’épanouissement de la femme, l’employabilité de la jeunesse et la scolarisation des plus jeunes.

« Notre école publique a été toujours gratuite et elle doit rester gratuite.  J’instruis fermement le Ministre de l’Education de veiller à la gratuité de l’inscription à l’école publique et maintenir cette gratuité pour permettre l’inscription de tous les enfants en âge d’aller à l’école » a dit le Chef de l’Etat.

 

Prônant une gouvernance inclusive, où chaque citoyen doit se sentir chez lui et concerné par le développement du Tchad, le Président de Transition a aussi appelé ses concitoyens du Ouaddaï à la préservation de l’unité et la solidarité avec les réfugiés soudanais.

 

« Parlant de cohésion sociale, j’interpelle les cadres du Ouaddaï à cesser les querelles inutiles qui retardent le développement de cette Province et partant du Tchad dans son ensemble.

Je voudrais enfin saluer la paix retrouvée dans cette province et encourager toutes les parties à tout mettre en œuvre pour préserver cette paix, sans laquelle il n’y aura aucun développement ni pour le Ouaddaï en particulier ni pour le Tchad en général. Le Tchad a toujours été une terre d’accueil, de brassage et de solidarité. Je vous encourage, vivement, à continuer d’accueillir vos frères et sœurs en détresse.

Ils ont fui des conditions difficiles, et en leur tendant la main, nous démontrons notre humanité et notre solidarité dans cette épreuve. Nous allons, avec l’aide de nos partenaires, renforcer nos efforts pour garantir leur sécurité, leur dignité, et leur intégration dans nos communautés » a t-il relevé.

Ces annonces et messages ont provoqué un sentiment de satisfaction au sein de l’assistance qui a ovationné le Président de la République. Des ovations qui témoignent sa satisfaction mais aussi son attachement et partant de toute la population du Ouaddaï à la vision du Chef de l’État pour un Tchad résolument tourné vers son avenir. ( Présidence)

Le Tchadanthropus-tribune

827 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire