Le président de la transition dépêche, depuis une semaine, des émissaires auprès des chefs d’État de la région. Objectif : les sensibiliser au dialogue national inclusif, ouvert depuis le 20 août à N’Djamena. Voici les coulisses de ce road trip diplomatique.

Expliquer les enjeux du Dialogue national inclusif et souverain (DNIS, ouvert depuis le 20 août à N’Djamena) aux chefs d’État et obtenir leur appui pour le bon déroulement du processus : tel est l’objectif que le président de la transition tchadienne, Mahamat Idriss Déby Itno, a fixé aux délégations dépêchées depuis une semaine dans les capitales des pays de la région.

Originaire des environs immédiats du lac Tchad, frontalier du Nigeria, le ministre de la Fonction publique, Brah Mahamat, s’est ainsi rendu à Abuja en compagnie d’Abdelkerim Idriss Déby Itno, frère du chef de l’État et président du conseil d’administration de l’Agence nationale des investissements et des exportations (ANIE), où ils ont été reçus par Muhammadu Buhari.

De Yaoundé à Kigali

Formé au Cameroun et ancien vice-gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), le ministre des Finances, Tahir Hamid Nguilin, a, lui, pris le chemin de Yaoundé accompagné du directeur de cabinet civil adjoint de la présidence Abdelnasser Garboa, ancien journaliste du quotidien camerounais Mutations, où ils ont été reçus au palais d’Etoudi par Paul Biya. Tous deux se sont ensuite rendus à Bangui pour une audience avec Faustin-Archange Touadéra.

Au même moment, le ministre d’État conseiller à la présidence Abakar Manany, ancien opposant mais surtout homme d’affaires évoluant dans l’aérien et bien introduit en Afrique anglophone, est allé porter le message de son chef auprès de Paul Kagame à Kigali et de Salva Kiir à Djouba.

« Service avant-vente »

Dans les jours à venir, il est prévu que le tandem Nguilin-Garboa se rende en Guinée équatoriale chez Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, alors que Manany et Abdelkerim Idriss Déby Itno devraient être reçus à Accra par Nana Akufo-Addo. Brah Mahamat, accompagné d’Abdelkerim, devrait conclure ce road trip diplomatique par une visite à Abidjan auprès d’Alassane Ouattara.

Ces dernières semaines, Mahamat Idriss Déby Itno avait lui-même effectué le « service avant-vente » de son dialogue auprès de Denis Sassou Nguesso et d’Ali Bongo Ondimba, auxquels il a rendu visite, ainsi que de Macky Sall, Mohamed Bazoum, Félix Tshisekedi et Umaro Sissoco Embaló, qu’il a reçus à N’Djamena.

Tchadanthropus-tribune avec Jeune Afrique

1183 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire