L’UA demande aux militaires de céder le pouvoir aux civils, la France et ses alliés du G5 Sahel affirment qu’ils vont accompagner la transition.

L’Union Africaine qui est composée des certains États Africains Anglophones influents notamment l’Afrique du Sud, le Nigeria, Kenya et bien d’autres États avancés en démocratie n’ont pas voulu céder à l’influence française.

Dans un communiqué publié vendredi soir, le conseil de paix et de sécurité de l’organisation a fait part de sa ‘’grave préoccupation’ ’quant à l’instauration d’un conseil militaire au Tchad, présidé par le général Mahamat Déby, 37 ans, fils de son père.

Le conseil appelle les forces de sécurité tchadiennes « à respecter le mandat et l’ordre constitutionnel, à s’engager rapidement dans un processus de restauration de l’ordre constitutionnel et de transfert du pouvoir politique aux autorités civiles. »

L’Union africaine a demandé par ailleurs à la Commission de l’UA de constituer rapidement une mission d’enquête de haut niveau » au Tchad, sans en dévoiler l’objectif.

Des langues commençaient à se délier sur ce que l’on appelait déjà, l’inertie de l’Union Africaine face au coup d’État des militaires Tchadiens aux antipodes des dispositions constitutionnelles. Reste à savoir si l’UA dispose d’une carte coercitive à même de contraindre la gente Tchadienne à faire volte-face.

Hommes politiques.

Source : Flash-Tchad

915 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire