La ministre des Transports et de la Circulation routière, Fatima Goukouni Weddeye, a déclaré ce 15 février que la lutte contre les accidents de la circulation sera désormais une priorité au Tchad. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement tchadien envisage de mettre en place un système de transport performant, piloté par une administration des transports terrestres plus forte et dotée d’un management efficace.

Le ministère en charge des transports terrestres et de la sécurité routière entend agir sur le comportement des conducteurs en travaillant sur l’information, la formation, la sensibilisation, le contrôle et la sanction. Selon la ministre, le gouvernement tchadien devrait mettre en place un « tchadien model » pour la sécurité routière, avec des citoyens qui roulent à une allure modérée, dans un véhicule en bon état, ne pratiquent pas de dépassement dangereux, ne téléphonent pas au volant, et signalent convenablement leur véhicule en cas de panne sur la chaussée.

Le message de la ministre est clair : il est temps que chaque citoyen tchadien prenne la responsabilité de respecter le code de la route pour sauver des vies. La vie est le bien le plus précieux, et il est essentiel que chaque individu contribue à sa préservation en faisant preuve de prudence sur la route. Les moments de joie ne devraient jamais se transformer en tristesse à cause d’un accident évitable. La sécurité routière doit être une priorité pour tous.

 

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda info

2261 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire