La ministre des Transports terrestres et de la Sécurité routière Fatima Goukouni Weddeye accompagnée d’une délégation de son ministère se trouve depuis dimanche 9 juin en Algérie dans le cadre d’une visite de travail.

Accueillie dès son arrivée par le ministre algérien des Transports, l’agenda de la délégation tchadienne conduite par la ministre en charge des transports prévoit plusieurs activités.

 

La délégation aura une rencontre bilatérale avec les autorités en charge des Transports algériennes en vue de réactualiser le projet d’accord en matière des Transports mis en sourdine depuis 2014. Aussi, des séries des visites dans les installations portuaires, ferroviaires, et s’inspirer de l’expérience de ce pays en matière de sécurité routière.

 

Selon Fatima Goukouni Weddeye, sa visite dans ce pays frère “s’inscrit en droite ligne de la vision des plus hautes autorités du pays qui font du transport et de la sécurité routière une de leurs priorités en incitant le département à s’inspirer du système de transport multimodal d’autres pays pour mieux organiser ce secteur encore à l’état embryonnaire et aussi de trouver des voies et moyens pour faciliter les échanges commerciaux’’.

 

La nouvelle vision du Président de transition, poursuit-elle, est de diversifier des partenariats avec des pays ayant un système de transport moderne et une façade maritime comme l’Algérie, pour le transport et le transit des marchandises à destination et en provenance du Tchad.

 

Le ministre algérien en charge des Transports Youssef Cherfa, tout en saluant le déplacement sur Alger, assure que son département ne ménagera aucun pour réchauffer les liens de coopération entre les deux pays en matière des transports y compris aérien. A cet effet, le patron des transports algériens rassure son homologue tchadienne que toutes les dispositions sont prises sont prises pour rendre les discussions fructueuses.

 

Avec la route transsaharienne qui se concrétise progressivement, l’Algérie qui dispose d’une façade maritime d’environ 1 200 kilomètres avec onze (11) ports de commerce pourrait être un partenaire stratégique, souligne-t-elle.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

1358 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire