Il faut le noter, le mollusque argenté de retour pour son 1er round n’est pas allé avec le dos de la cuillère. Face aux syndicats des travailleurs, son intransigeance fut remarquée. Sans aucune concession et avec l’ordre d’imposer les 40 heures de travail hebdomadaire, le syndicat a décidé d’appeler à une grève sèche et illimitée dans les secteurs publics. Ainsi commence à nouveau le bras de fer entre le pouvoir et le secteur public.

Selon nos sources, la rencontre avec le ministre d’État secrétaire général de la présidence a capoté. Un niet sans retour. Au cours de leurs deux rencontres, le mollusque argenté (Pahimi Padacké) très imbu de sa personne aurait fait comprendre au syndicat que les 16 mesures seront appliquées jusqu’en décembre 2018, et l’heure de travail doit passer de 35 heures à 40 heures. “ C’est une décision qui ne se négocie pas “ a-t-il fait comprendre aux syndicalistes. Cette position tranchée n’a pas plu aux syndicalistes d’où cet appel à une grève à partir de ce lundi.

Pahimi Kalzeubet n’a jamais été un négociateur. Il a été toujours un homme carré, ce fonctionnaire commis de l’état rompu aux directives de la hiérarchie, c’est le “Claude Guéant de Déby “. L’appel à la grève aurait mis Idriss Déby dans tous ses états. D’ailleurs selon les mêmes sources, hier soir à la rupture du jeune, ses invités avaient remarqué son humeur très tirée. Aussitôt le pouvoir fait monter au créneau son bulldog Madeleine Alingué. La crieuse publique a pour ordre d’appeler les travailleurs à ne pas respecter ce mot d’ordre de grève. C’était sans compter avec la détermination des travailleurs qui ne revendiquent que leur droit, et la promesse de leur président. Cette attitude arrogante de Kalzeubet va compromettre l’avenir des élèves qui s’apprêtent à passer le bac. Comme on le voit, cette 4ème République avec ses ministres godillots se soucient peu de l’avenir de notre pays. Et cela, personne n’ose dire la vérité à Idriss Déby. Chacun pense à sa panse. C’est dans cette atmosphère qu’Idriss Déby quitte ce jour N’Djamena pour Paris, probablement pour venir assister aux conciliabules entre Libyens sous l’égide de la France.

Tchadanthropus-tribune

2154 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article