La Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) a dans un communiqué exprimé sa profonde consternation suite aux récents événements en République du Tchad. Une attaque perpétrée contre les locaux de l’Agence Nationale de Sécurité de l’État à N’Djamena et des violences au siège du Parti Socialiste sans Frontières ont entraîné des pertes humaines et des dégâts matériels.

Selon ce communiqué ces actes de violence compromettent le processus de transition politique en cours au Tchad, menaçant ainsi la stabilité du pays. Le Facilitateur de la CEEAC, SEM. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo, condamne fermement ces attaques et présente ses condoléances aux familles des victimes. Une enquête est en cours pour établir les responsabilités et traduire les coupables en justice.

Tshisekedi en appelle à la retenue des acteurs politiques et sociaux tchadiens, encourageant le règlement pacifique des différends en cette période cruciale précédant les élections présidentielles prévues le 6 mai 2024. La CEEAC reste engagée à soutenir le processus de consensus national au Tchad en collaboration avec toutes les parties prenantes et les partenaires internationaux.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

615 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire