A la suite des tueries de Larmanaye, dans le département des Monts de Lam au Logone Oriental, le 17 mai, les présumés auteurs de cette barbaries ont été appréhendés par les forces de l’ordre, selon les autorités de la transition.

Des hommes armés ont attaqué des villages dans le canton Andoum, à l’aube du 17 mai, tuant une dizaine de personnes et blessé plusieurs autres. Des bœufs ont été également enlevés.

 

Alertées par le Préfet de Mont de Lam, les forces de l’ordre se sont mises à la trousse des assaillants. Selon les informations recueillies auprès des habitants de la localité, 8 assaillants ont été arrêtés et 6 autres tués lors de leur poursuite par les forces de l’ordre et des bœufs enlevés ont été restitués aux villageois. C’est informations sont confirmées par le ministre des armées, Daoud Yaya Brahim : « Nous les avons poursuivis avec nos forces de sécurité et nous avons mis la main sur huit voleurs vivants, et avons ramené les bœufs et 6 morts parmi les voleurs ».

 

Ces hommes sont qualifiés par le ministre des armées comme « des brigands, des Peuls, des coupeurs de route, qui viennent de la République centrafricaine. »

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Ndjam post 

1800 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire