Cherchant à renforcer ses alliances dans le Sahel en les diversifiant au-delà de la défense, la Turquie s’y implante peu à peu via le secteur minier. Ainsi, en sus d’une coopération avec le Niger dans l’exploration minière (AMI nº455), l’administration d’Ankara en a conclu une autre avec son voisin, le Tchad. Le bureau de recherche minière de Turquie, Maden Tetkik ve Arama Genel Müdürlügü (MTA), s’est accordé sur une collaboration avec la compagnie d’Etat tchadienne Société nationale des mines et de la géologie (Sonamig). L’objectif est de préciser la cartographie géologique du Tchad ainsi que de renforcer les capacités d’analyses minières dans le pays en y construisant un laboratoire dédié. En parallèle, les équipes de la Sonamig se sont entretenues dernièrement avec celles du puissant conseil turc des affaires extérieures, le DEIK, pour tenter de convaincre ses membres des opportunités d’investissements miniers au Tchad.

Les précédents cinq (5) accords qui ont été signés entre les deux pays :  

La Convention en vue d’éviter la double imposition en matière d’impôt sur le revenu ;

l’accord sur la coopération dans le domaine de la Jeunesse et des Sports ;

le Protocole de coopération technique et de développement ;

l’accord sur la promotion et la protection réciproque des investissements ;

le mémorandum d’entente sur la coopération dans le domaine des technologies de l’information et de la Communication et des Archives diplomatiques entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays.

Tchadanthropus-tribune avec la lettre du Continent

735 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article