En livrant un nouveau lot de douze blindés destinés à équiper l’armée tchadienne, le conglomérat turc Nurol Holding renforce son implantation à N’Djamena. Au Tchad, celui-ci a également des visées dans les secteurs de la construction, des infrastructures et de l’exploitation minière.

L’Armée nationale tchadienne (ANT) vient de réceptionner de la part du constructeur Nurol Makina, la branche armement de Nurol Holding, un lot de douze véhicules blindés de type Ejder Yalçin. Équipés de tourelles munies de mitrailleuses 12,7 mm, ces derniers ont transité fin décembre par le port camerounais de Douala avant de rejoindre le Tchad. La livraison vient compléter l’acquisition d’au moins 20 unités d’Ejder réceptionnés dans les derniers mois. Elle a été effectuée tant bien que mal par Nurol, qui n’a pas été en mesure de produire d’unités depuis près de trois mois. Sous l’effet notamment de la pandémie et de la dévaluation de la livre turque, le secteur de la défense turc connaît d’importantes difficultés d’approvisionnement en acier de blindage, essentiellement importé de France.

Très friande de matériel roulant, indispensable aux combats face à la mobilité des groupes rebelles, actifs dans le nord du pays, l’ANT s’est largement tournée depuis le début de l’année vers le fabricant américano-émirati The Armored Group (TAG). Elle a ainsi acquis plusieurs dizaines de blindés, des Toyota Land Cruiser 79 ainsi que des Terrier LT-79 (AI du 13/10/21) qui doivent permettre de contrer les groupes armés.

Proches du Conseil militaire de transition (CMT) présidé par Mahamat Idriss Déby, dit « Kaka« , les agents de Nurol disposent de leurs entrées à N’Djamena depuis la signature, en octobre 2018, d’un mémorandum d’entente (MOU) avec le ministre de l’économie et de la planification Issa Doubragne. Celui-ci avait fixé les vastes ambitions de la holding, détenue par la famille Çarmikli, dans les secteurs de la construction, des infrastructures routières, du développement de l’énergie solaire, de l’exploitation des mines d’or, mais également les modalités financières du partenariat. Pour l’instant, ce grand rapprochement est largement demeuré au stade des intentions.

Tchadanthropus-tribune avec Africa Intelligence

461 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire