Représentant le Chef de l’Etat le Général Mahamat Idriss Deby Itno, le Chef du Gouvernement de Transition  Dr Succès Masra a pris part du 17 au 18 février 2024 à la 37ème  conférence  des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine à Adiss Abeba en Ethiopie. Accompagné de plusieurs délégations dont le ministre des Finances et du Budget Tahir Hamid Nguiling et le ministre de l’Education National Dr Ndolembaye Sadé Ndjessada, le Premier Ministre a  présenté ce dimanche 18 février devant les Chefs d’Etats Africains, la politique du gouvernement en faveur de la femme et de l’Education Nationale.

Placé sous le thème : Eduquer un  Africain adapté au 21 siècle, Construire des systèmes éducatifs résilients pour un accès accru à un apprentissage inclusif, tout au long de la vie, de qualité et pertinent en Afrique, cette traditionnelles rencontre des chefs d’Etats Africains  s’est accentuée essentiellement sur la question de l’éducation comme indique le thème de la réflexion  et le bilan d’un an d’exercice présenté par le President de la Commission de l’Union Africaine Moussa Faki Mahamat.

Dr Succès Masra au nom du Président de Transition, a  réaffirmé l’engagement du Tchad  à jouer pleinement sa partition pour une Afrique meilleure surtout celle qui misera sur l’Education comme arme de transformation massive.

Un plaidoyer a été également fait par le Premier Ministre  pour que d’ici 2025, chaque pays africain élève l’éducation au rang de première priorité dans son budget et de façon irréversible. C’est alors que l’on pourra sereinement parier sur une Afrique qui sera maître du monde.

Parlant de la politique du genre, le chef du gouvernement de transition a fait comprendre aux dirigeants Africains que : «  le premier gouvernement de la 5eme république a  élevé le ministère chargé des femmes au rang  des ministères d’Etat, a consacré dans toutes les institutions prévues dans la nouvelle constitution  l’obligation au moins de consacrée 30 % de responsabilité clés ministérielles   aux femmes  et de faire ainsi que les femmes ne se contentent pas de ce qui est anecdotique ». Une politique qui  aarraché l’applaudissement des dirigeants Africains

Le Tchadanthropus-tribune

512 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire