Le premier ministre de Transition Saleh Kebzabo, le premier  à recevoir cette équipe des sages de l’Union Africaine conduite par l’ancien Président Burundais Donitien NDAYIZEYE L’évolution de la transition tchadienne était au menu des échanges

Regard fixé sur la seconde phase de la transition entamée au lendemain de la clôture des travaux du dialogue nationale inclusif et souverain ténu du 20 Aout au 05 Octobre 2022,  l’Union Africaine a dépêché une équipe des sages à leur tête l’ancien président Burundais a Ndjamena. La mission conduite par Donitien NDAYIZEYE a été reçu  ce 13 mars 2023 par le premier ministre de transition Saleh Kebzabo. Elle compte s’imprégner des réalités sur le terrain en cette deuxième phase de transition qui débouchera sur les élections démocratiques libres et transparentes en passant par le referendum constitutionnelle. Plus clair,  l’exécution du cahier de charge de la transition notamment le processus du retour à l’ordre constitutionnel et  l’évaluation de la situation sécuritaire au Tchad est  la préoccupation majeure de la mission des sages de l’Union Africaine. « L’union Africaine est très intéressé par l’évolution de la situation ici parce que comme d’aucuns le savent et nous le savons tous, c’est un pays qui est entrain de traverser une situation délicate du au faite qu’il y’a eu des évènements qui ont mis en mal ce pays et qui ont amené les autorités responsables à prendre des décisions et prendre leurs responsabilités devant l’histoire face à cette situation tragique qui était arrivée et que finalement, même l’Union Africaine a compris. La mise en place de nouvelles institutions issues des élections est toujours une problématique dans la mesure où les règles changent et les intervenants deviennent de plus en plus nombreux. L’Union Africaine s’est saisi dans les limites de  ses lois et loi nationale ici, mais il s’est résolu à vous soutenir et à être avec vous. Et c’est dans ce sens que nous voudrions évaluer cette situation. Comment elle se présente aujourd’hui ? » A expliqué davantage le Chef de la mission.

Le premier ministre de Transition Saleh Kebzabo lui se dit conscient de la tache ardu entre ses mains et son gouvernement qui est la mise en œuvre de son cahier de charge mais aussi conscient du temps alloué pour la  seconde phase de la transition qui  débouchera sur l’organisation des élections mais il  promet mener à bien sa mission. «  Nous sommes un gouvernement de transition dont la spécificité est d’avoir un programme précis qui lui est dévolu par un dialogue nationale qui s’est tenu et qui  lui impose des résolutions et des recommandations qu’on retrouve dans son cahier de charge » a laissé entendre Saleh Kebzabo à l’équipe des sages de l’Union Africaine.

 

Après la primature, la mission s’attèlera à rencontrer plusieurs sensibilités impliquées dans cette phase de transition plus précisément les partis politiques, les organisations de la société civile, celles  des femmes et des jeunes.

Mbailassem Emmanuel

2132 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire