L’Union des Forces de la Résistance (UFR) présente ses condoléances les plus attristées à toutes les familles de victimes du massacre perpetré par les forces du régime de M. Deby à Miski, et souhaite une prompte guérison aux blessés.

L´UFR a toujours dénoncé le massacre de la population civile qui vivait dans cette oasis et qui subissait de temps à autre des exactions de la part de des forces du régime. Ces derniers encerclaient et pillonnaient avec des armes lourdes tout ce qui bouge dans ce village. Ces bombardements avaient fait des dizaines de morts et de dizaines de blessés parmi la population civile dont des enfants.

Aujourd´hui force et de constater que le régime du MPS et son président ont démontré à suffisance leur carence en matière de gouvernance et, ils ne proposent aucune solution aux problèmes créés par leur gestion catastrophique ; sinon toute résolution devrait passer par la force.

Par ailleurs, cette pauvre population qui vivait dans cette oasis voudrait tout simplement participer à la gestion minière dans leur village en offrant la main d´oeuvre aux sociétés qui exploiteraient les mines. Mais comme toujours M. Deby et sa famille bradaient les ressources du pays aux compagnies etrangères comme leur bien personnel et refusaient tout compromis hormis la soumission.

L´Union des Forces de la Résistance (UFR) joint sa voix avec celles qui révoquaient ce carnage et condamne vigoureusement cet acte indigne commis sur la population civile de Miski.

Enfin, l´Union des Forces de la Résistance lance un vibrant appel à toutes les organisations internationales, régionales et sous – régionales d ´apporter l´aide nécessaire à cette population souffrante,

Nous demandons aussi à la communauté internationale de faire pression sur M. Deby et son régime afin d´arrêter le massacre de cette population civile et le recouvrement de ses droits.

Fait à Francfort le 07.10.2019

Youssouf Hamid

Représentant et Porte – Parole de l´UFR     

423 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article