L’Union des Forces de la Résistance (UFR) dénonce avec vigueur l’arrestation par la justice française, les cadres de l´opposition tchadienne à savoir : Messieurs Mahamat Nouri, Abakar Tollimi et Abderahman Abdelkérim tous réfugiés en France.

À cet effet l’UFR porte à la connaissance de l’opinion internationale que cet acharnement contre les responsables de l’opposition tchadienne, après les frappes aériennes en début de février 2019, n’a d’autre objectif que de museler toutes les forces qui aspirent à la liberté, à la démocratie et au respect de droit de l´Homme.

Mr Nouri et ses collègues sont en France depuis presque quatre ans sans aucunes activités politiques encore moins militaires. Or ces arrestations s’effectuent dans un climat de confusion, de concussion et de désintégration de toutes les structures de l’État tchadien. Cette situation désespérante est certainement due à l’état de santé de Mr Deby qui est devenu pratiquement une momie et, dont l’entourage guette la fin comme des vautours, afin de ne pas risquer de perdre tous les avantages auxquels ils ont pris goût depuis 30 années.

L’opinion tchadienne est en droit de se poser des questions sur la “collaboration active“ entre le pouvoir de N’Djamena et les autorités françaises quant à la gestion sécuritaire du Tchad.

En effet, depuis les bombardements des colonnes de l’UFR en février 2019 par des avions français, les condamnations iniques des dirigeants du CCMSR, à savoir Hassan Boulmaye et Ahmat Adoum Yacoub ainsi que la mort sous la torture au sinistre bagne de Koro Toro de Abderahman Issa. Puis maintenant les arrestations en France de Messieurs : Mahamat Nouri, de Abakar Tollimi et Abderahman Abdelkérim, le “déclassement“ comme chef de file de l’opposition de Saleh Kebzabo, l’interdiction du meeting de Succès Masra et sa demande déboutée d’inscrire son mouvement en parti politique, jusqu’où ira la France dans sa coopération avec Mr Déby en matière de restriction des droits élémentaires du peuple tchadien.

La France pays des droits de l’homme, devrait y regarder à deux fois avant de s’aligner systématiquement sur Mr Déby, il se pourrait qu’un jour, peut-être pas si éloigné, les tchadiens dans leur ensemble lui rende la monnaie de sa pièce, la lutte contre le terrorisme ne peut pas expliquer cet alignement et ce soutien systématique et indéfectible derrière le despote tchadien.

La France en ce jour du 18 juin commémore l’appel du Général De Gaule à la résistance contre la barbarie nazie.

L’UFR elle aussi appelle l’ensemble des Tchadiens et surtout à sa vaillante jeunesse où qu’ils se trouvent à se rassembler afin de faire face et mettre un terme à cette situation dangereuse et instaurer un régime véritablement libre et démocratique.

Enfin l’UFR lance un appel vibrant à tous les Tchadiens d´être unis et vigilants.

 

Fait à Francfort le 18.06.2019

Youssouf Hamid

Représentant et Porte – Parole de l´UFR

492 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article