Mesdames et Messieurs les journalistes,

Chers confrères professionnels des médias ! 

Avant tout propos je vous remercie au nom de notre union et à mon nom propre d’avoir répondu présents à cette invitation relative à la commémoration de la 27ème édition de la Journée Mondiale de Liberté de la Presse.

A l’orée de cette célébration, mes pensées vont tout d’abord à nos confrères arrachés à la vie au cours de cette année, Daniel Nadjitan Ndoh de la Télévision nationale et Kod-Bangra Dim danga Azik de la Radio nationale. En deuxième lieu, je réitère notre soutien aux autres confrères de la TVT, Tcham Irimma Granga et Tchoroma Abdéramane placés sous mandat de dépôt depuis le 27 avril dernier pour une affaire que le Bureau de l’UJT suit de très près pour vous en informer en temps convenu.

Comme vous le savez  nous célébrons chaque année, à l’instar de tous les pays de la planète cette journée mondiale, pour faire le point sur la situation dans laquelle nous exerçons ce noble métier en se penchant à  la fois sur les acquis et sur les défis auxquels les femmes et les hommes du quatrième pouvoir font quotidiennement face. 

C’est l’occasion ici de saluer les liens de collaboration qui existent fort heureusement entre l’UJT, les organes de médias publics et privés d’une part et les institutions publiques et internationales, notamment le gouvernement de la République du Tchad à travers le Ministère de la communication, la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) d’autre part.

C’est aussi l’occasion idoine  de réitérer notre soutien au gouvernement dans son combat face à la pandémie de Covid-19 qui  a, certes, une incidence négative sur notre programme de la célébration de cette journée mondiale,  mais cela ne  nous dissuade pas pour autant à rester les bras croisés, à ne rien faire, pour marquer notre seule journée de l’année.

La lutte pour l’éradication de cette maudite pandémie nécessite un engagement collectif de toutes les forces vives de la nation au premier rang desquels, les professionnels de médias. C’est pourquoi, dans ce contexte trouble que nous impose le Covid-19, l’UJT nous convie à commémorer cette journée à travers une réflexion autour du thème : « Rôle des médias dans des situations d’urgence ».

Mesdames et Messieurs les journalistes

Distingués invités, 

Dans son rôle régalien, l’UJT se dresse comme pare-feu depuis les premières mesures-barrières contre le Coronavirus dans le but de donner aux professionnels des médias des conditions de travail adaptées. Il a fallu promptement entreprendre des démarches auprès des autorités en charge de la gestion du programme de lutte contre cette maladie, il a fallu prendre des initiatives, faire des propositions, il a fallu surtout dénoncer les menaces et les bavures contre les journalistes, il a fallu se mettre au premier plan pour défendre  ceux qui tombent entre les mailles des forces de l’ordre. Je puis alors vous révéler que tour à tour, nous avons, entre autres, eu des rencontres et des échanges constructifs avec les premiers responsables de la police nationale et de la gendarmerie nationales pour faciliter les missions des journalistes en les aidant à accomplir leurs nobles tâches dans la sensibilisation, l’information, la communication, l’orientation et protection de nos concitoyens.

Nous remercions à cet effet et vivement, le Directeur Général  de la Police Nationale et son collègue de la Gendarmerie Nationale pour leurs oreilles attentives et leur élan patriotique dans une collaboration qui a  permis, après quelques incidents isolés, de recadrer l’activité et les déplacements de nos confrères et nos consœurs durant cette période exceptionnelle que nous vivons depuis l’instauration du couvre-feu.

C’est aussi l’occasion de vous informer que l’UJT est  membre actif de la Cellule de Veille et de la Sécurité Sanitaire mise en place par les autorités. A ce titre, notre Union suit de près, avec les responsables de cette  cellule, la situation pandémique dans notre cher pays et œuvre sans relâche  pour que moyens et les outils nécessaires soient mis à la disposition de nos organes de medias engagés dans cette bataille anti COVID 19.

Pour marquer notre commémoration de cette année, dans le respect strict des mesures contre la maladie, quelques activités sont inscrites dans le programme : émissions et débats radiotélévisés, des concertations en petits groupes avec les responsables des organisations professionnelles et ceux des organes de presse, des visites des rédactions pour constater de visu les conditions de travail, etc. Pour la protection des journalistes reporters, il est prévu l’élaboration d’un Guide de  protection, la dotation en kits de protection, entre autres.

Pour finir, l’UJT invite tous les professionnels des médias à redoubler d’efforts, de vigilance et surtout à faire preuve du professionnalisme dans le traitement des données sanitaires destinées au public, afin d’éviter le fakenews qui  ne peuvent avoir pour seul effet que de déboussoler la population.

Ramadan Kérim à tous les confrères musulmans et bons fête à toute la famille de la presse tchadienne.

Merci pour votre aimable attention.

340 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article