Vous me parlez de Kirdi

Je vous dit Ennedi

Vous criez Doum

Je psalmodie Mbaïbokoum


Vos utopies de Nord-Sud à diviser

Mon espoir du Tchad à ne jamais réviser
Vous me dites Tombalbaye a tué
Et vous voilà entrain de se huer


Vous vous ruez pour juger Habré

Je m’occupe de mon habit délabré
Acheter vos armes et vos hélicoptères
Je ne tuerai pas un insecte diptère


Créez vos flopées de partis claniques

Moi, je scanderai mes odes cantiques
Arrangez-vous à dilapider nos deniers
Et faites de notre pays le dernier


Thésaurisez vos immenses gains faciles

Cela ne me fera battre un moindre cil
Car bien mal acquis, point de profit
Et vous chuterez tous et tous déconfits


Sanctifiez l’immonde népotisme

Adorez vos dieux de clanisme
Soufflez d’aise et de sadisme
Portez vos toges de masochisme


Le Bon Dieu veille sur vous et Voit

Échecs et défaites seront vos seules voies
Vos villas somptueuses vous goberont
De vos cendres, des peuples surgiront


Vous n’êtes pas mieux que les Sodom

Avec vos orgueils au dos en dôme
Vous êtes pires que les Loth punis
Tous les maux sont en vous réunis


Vols, viols, crimes et délation

Sport favorit de toute une nation
Faux et usages, en plus corruption
Gare au châtiment divin en irruption


Vos divisions ont tué le pays entier

Avec vos actes d’ignobles rentiers
Partout au Tchad de l’horreur
Inondation en vive fureur


La famine précède les épidémies

Meme notre cheptel en endémies
Politique de truandise
Résultat de gourmandise


Récoltons alors le cloaque de la honte

Sous le bonnet vulgaire de nos pontes
Buvons nos larmes et la soif est vive
Le sang coule et nos mémoires rétives


Macaoura, Dillo, houmar, walbatha

Regardez vos trognes d’acacia talha
Et vos graphorrhees partisanes
Comme venin d’une mauvaise tisane


Sossal, Guy, Sougour, Ngarmadji

Vos places méritées sont à Lamadji
Car vos esprits sont obtus
Tels des bourricots têtus


Blog Makaila, notre souffre-douleur

Dans un Tchad de nos malheurs
Sans ce blog, voilà la constipation
Suivi de notre certaine perdition


Ici tout se dit sans entrave

Car nous sommes pas braves
Et rien de grave aussi
Et tout nous réussit

(à plus)


Tchadien épris de paix!

 

 

 

 

 

 

 

 

321 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article