Ce n’est pas une simple rumeur ou des propos sans intérêt balancés sur le net par des opposants, Non ! Ce n’est pas tout ça. Il s’agit plutôt de la révélation d’un complot, d’une tentative de coup d’Etat qui est réellement entrain d’être planifiée dans ce petit canton plein de marécages dont la population n’atteint pas un millier d’habitants.

 

Vous vous souvenez sans doute du récent accident d’avion qui a failli ôter la précieuse vie de Son Excellence Monsieur Idriss Déby Itno lors de l’inauguration du forum pour le développement du BET à Kalaït en octobre 2012. Et bien cet incident malheureux risque de ce reproduire car les comploteurs ont changé de lieu mais pas de méthode. Voici le contexte de cette révélation qui peut surprendre plus d’un tchadien:

 

Le canton aralian de Souliatt se trouve dans le Batha Nord à 100 Km environ de Kouba Olanga non loin de batanadjenné résidence de canton anakaza. Cette localité est habitée majoritairement par des Naorma (ethnie gourane).Chaque année, on organise une fête traditionnelle ancestrale au cours de laquelle plusieurs célébrations folkloriques liées à la culture Naorma se déroulent (danses, chants, rencontres, commerce etc.). C’est une fête purement culturelle où les ressortissants de cette localité se retrouvent entre eux et ceci depuis des générations. Jusqu’à là tout va bien, il n’y a rien de surprenant ou d’inquiétant, tout est normal. Mais voici qu’intervient le problème.

 

Le Président de la République a reçu une récente invitation pour venir assister à cette fête traditionnelle et la rehausser de sa présence. Evidemment cette demande parait sincère et est une occasion pour le Président de la République de valoriser le riche patrimoine culturelle du Tchad. C’est plutôt une belle initiative n’est-ce pas ? Mais alors où est la tentative de coup d’Etat dans cette histoire me demanderiez-vous ? Et bien voici la réponse : Lorsque le Président a connu cet accident effroyable il y a deux (02) mois à Kalaït, il était allé sur la base d’une invitation similaire envoyée par les mêmes organisateurs qui, aujourd’hui, se sont impliquées dans cette fête locale banale pour pousser les autorités traditionnelles locales de Souliatt à inviter le Chef de l’Etat, espérant ainsi se rattraper après leur échec à Kalaït. Bien que nous les connaissions, nous allons taire les noms de ceux qui ont invité le Président de la République mais ils se reconnaitront. Souliatt est une localité pleine de marécages et isolée dans un rayon de 100 kilomètre carré. Il n’y a même pas d’aérodrome, pas de piste aménagée. C’est un endroit idéal si l’on veut faire écraser un avion, tendre une embuscade à une colonne de Toyota ou même retarder l’arrivée de secours ou de renfort en cas de malaise de son Excellence. Bref Souliatt est un rempart difficile d’accès et propice aux projets destructeurs des ennemis de la renaissance. Pourquoi les mêmes individus sont à origine de cette invitation ? Ils veulent terminer ce qu’ils ont commencé à Kalaït. Ils sont frustrés de leur échec. C’est vraiment un acte ignoble et hypocrite.

 

Ce sont les mêmes instigateurs de ce coup d’Etat qui ont financé le déroulement de la fête de Kalaït et apporté beaucoup d’argent pour financer une fois de plus la fête qui se prépare actuellement à Woloumangna. Est-ce qu’on assistera un remake (définition : répétition de ce qui s’est déjà passé ou de ce qui a déjà été fait. anglicisme.) de l’accident de Kalaït ? Nous pouvons dire oui. Oui, parce que tous les ingrédients sont rassemblés pour qu’un coup d’Etat réussisse parfaitement. Mais l’espoir existe. L’espoir de voir ces comploteurs échouer dans leur tentative malsaine car ils ont été découvert et leur projet a été dévoilé au grand jour. Il ne leur reste que le désistement.

Excellence Monsieur le Président vous êtes averti. Parce que nous aimons ce pays et par de dessus tout parce que nous vous aimons nous avons tout fait pour découvrir cet odieux crime et le dénoncer à la face des tchadiens. Sil vous plait Monsieur le Président prenez en compte cette lettre d’avertissement qui vient du cœur car vous courez un danger de mort. Monsieur le Président vous êtes irremplaçable pour le Tchad et votre vie est précieuse pour nous tous, c’est pourquoi je vous prie de prendre au sérieux cet avertissement car s’est pourtant ce qui risque de ce passer dans les jours à venir.

MOLLY SALLAMY N’Djamena TCHAD

mollysallamy@yahoo.fr

 

393 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article