Le 12 avril 1992, s’est tenue l’Assemblée générale constitutive au cinéma Le Normandie. Cette AG a consacré la naissance officielle de l’Undr, après une gestation lente de plus d’un an. Depuis, que de chemin parcouru! Le parti à incontestablement gagné en maturité et en audience et poursuit inexorablement sa croissance.
A l’intérieur, l’Undr reste le premier parti tandis qu’à l’extérieur il vient d’être admis membre de plein droit de l’internationale socialiste.
Les militants doivent être fiers de ces conquêtes qui sont les leurs. Le parti en effet leur doit toutes ces victoires, cela est indéniable.
Mon ultime propos est d’appeler les militants à plus d’abnégation, de don de soi et de militantisme pour les années à venir. Il y a vingt ans, je disais que chaque échec doit nous remobiliser davantage. C’est ainsi que nous avons battu Déby en 2016, preuves à l’appui. Il a gardé le pouvoir par la force, comme il l’a conquis par les armes en 1990.
M’adressant aux jeunes, je leur demande de savoir espoir gardé car je suis convaincu qu’ils se battront pour reconquérir ce qui leur a été arraché. Déby et sa clique du Mps n’ont plus rien à offrir au Tchad, hormis cette misère croissante, la gabegie, l’impunité, les injustices, la pauvreté intellectuelle et une politique au service de l’étranger.
J’invite tous les Tchadiens à s’unir et à se rassembler comme un seul homme pour rejeter ce pouvoir qui le méprise et qui est responsable de tous ses malheurs.
Saleh Kebzabo, président national de l’UNDR, et chef de file de l’opposition tchadienne.
Saleh Kebzabo
L’UNDR a un quart de siècle d’existence
Le 25 eme anniversaire de l’UNDR a été celebrée  le samedi 15 avril 2017  à Bonneuil sur Marne en banlieue parisienne dans le département du Val de Marne, dans les locaux de l’Espace Nelson Mandela.
La manifestation a démarrée par une minute de silence observée en la mémoire des victimes africaines et tchadiennes tombés sur le champ d’honneur ou assassinés par des dictatures, dont celle d’Idriss Déby Itno.
Introduction et mots de bienvenue du Représentant de l’UNDR en Europe et en France, Mahamat Nzang Nézouné, suivi des interventions des invités dans l’ordre Messieurs: Antoine Bangui, Acheikh Ibn Oumar, Facho Balaam, Kécheri Doumbia (Mali), Abdou Ahmed (Comores), Salomon Kotro (Centrafrique), Maki Houmed Gaba (Djibouti), Joseph Pullulu (RDC).
Le Premier Adjoint au Maire de la ville de Bonneuil sur Marne, Monsieur Denis Oztorun, est venu souhaiter bons travaux à tous les invités .
Les échanges ont continué avec les interventions de: Souleyman Abdallah, Benjamin Moutsilla (République du Congo), Makaila Nguebla, Darnace Bessané, Régis Marzin , Journaliste français, qui anime le Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique et enfin Thiam Mariam, Responsable du Front du Non du Mali. Tous les intervenants et intervenantes ont salué la détermination , le courage, la persévérance du Président Saleh Kebzabo, son aura politique et sa stature internationale et ses engagements de longue date contre l’injustice et en faveur des droits et ce depuis 1967.
La belle cérémonie s’est terminée par un pot de l’amitié.
Voici quelques images de la cérémonie.
Mathieu Golbé
  
1122 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article