C’est par un communiqué de presse que l’Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) de Saleh Kebzabo exige la démission du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Tchad. Le communiqué est rendu public ce 25 juin.

L’Union nationale pour le développement et le renouveau dit ne pas se sentir solidaire des actions de la CENI (Commission électorale nationale indépendante. Les raisons : cette institution en charge des élections au Tchad « reçoit ses instructions de la Présidence de la République qui se comporte comme son seul responsable hiérarchique. Alors que la CENI doit suivre ses orientations collectives et consensuelles venant des partis politiques et des autres composantes de la Nation tchadienne afin d’organiser des élections acceptables par tous », estime le parti de Saleh Kebzabo.

A travers son communiqué, l’UNDR appelle les autres partis politiques et partenaires sociaux à une action concertée pour corriger le désordre grave que le pouvoir organise pour hypothéquer indéfiniment les élections à venir.

Le communiqué de presse porte la signature du secrétaire national à la communication et aux nouvelles technologies, Laring Baou.

Tchadanthropus avec Tchadinfos

262 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article