Une pensée à ces jeunes succombés durant ces derniers jours en marge de la manifestation organisée contre le régime actuel de Deby. A la question qui ont-ils ? N’attendez pas à une réponse de ma part, Je ne suis pas en mesure de vous le dire à l’instant. Déjà, ce qui me taraude, ce que je suis étonné par le silence autour, personne n’en parle de ces sacrifiés de la cause et  pourtant et, de surcroit des pacifistes, mes chers Messieurs. Ces jeunes doivent être considérer MARTYRS à tout point de vu. Certes on n’a pas encore fini avec le régime, l’heure n’est pas au bilan.


 Mais, mais pourquoi Personne n’insiste, aucune organisation de défense de droit humain n’a encore haussé le ton sur la violence employée par les forces de Deby sur ces manifestants. On savait tous que ces enfants sortis en masse dans les rues de N’Djamena, Moundou, Sarh. Ont été tués à bout portant, par des balles réelles des « forces de l’ordre » de Deby, alors qu’ils ont les mains nues.


On est en droit de réclamer que ces 5 jeunes ne doivent pas être oubliés par leurs compatriotes: des hommages sous toute forme doivent être rendus en leurs honneurs, leurs noms doivent être connus et que la justice leur sera rendue. N’oublions aucun MARTYRS au bord du chemin, vu les allures du régime despotique et clanique de Deby Itno, nous sommes tous potentiellement des martyrs. Un devoir de mémoire s’impose!

Le changement arrive quand les citoyens se réveillent tôt…

Djibrine Khirachi

 

 

106 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article