L’union européenne n’a jamais porté certains régimes africains dans son cœur, le pouvoir tchadien n’en fait pas exception.

L’union européenne dans la danse.

Pendant plusieurs mois, très astucieusement l’union européenne à travers son représentant Kurt Cornelis a financé plus de 2900 observateurs à sa guise, avec un parti pris en faveur des transformateurs. L’objectif principal et les consignes de Kurt Cornelis est de tout faire pour que le président de Transition Mahamat Idriss Deby Itno ne passe pas.

Plusieurs subterfuges et manipulations avec les Transformateurs de Succès Masra sont mis en place pour perturber le processus électoral, accusant les autorités tchadiennes de ne pas accorder aux observateurs désignés par l’U.E des accréditations certifiées, alors que les demandes faites par l’U.E pour insérer ses brigades d’observateurs saboteurs sont faites la veille du scrutin. Pire, l’union européenne adoube le parti des transformateurs dans ses démarches illicites en produisant de faux procès-verbaux, de faux badges, et faux représentants dans les bureaux de votes. Plusieurs de ces gens sont arrêtés en flagrant délit et présentés à la presse nationale et internationale.

L’union européenne et certains médias ont tout fait pour discréditer le processus électoral au Tchad, mais hélas…

L’immixtion d’une certaine gente américaine en connivence avec les transformateurs.

Au-delà de l’ingérence de l’union européenne et son parti pris dans les affaires intérieures tchadiennes, c’est l’attitude du porte-parole du département d’état américain « Matthew Miller » qui interroge. Il fait une sortie tonitruante sur les élections, tandis qu’une partie de leurs agents sont arrivés discrètement à N’Djamena pour rencontrer l’exécutif des transformateurs. C’est ainsi que le vice-président des transformateurs Dr SITACK Yombatina Beni et des diplomates américains ont été aperçu dans un restaurant de la place.

Il est clairement avéré qu’il y a un parti pris de ces deux entités dans les affaires intérieures tchadiennes. Mais la volonté du peuple tchadien s’est exprimée et le choix est clair.

Dieu a décidé que Mahamat Idriss Deby Itno soit élu avec 61% de suffrages. Le reste ne peut dépasser la volonté divine…

Le chien aboie, et la caravane passe.

Tchadanthropus-tribune    

570 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire