Agence Ecofin) – Selon Transparency, le Tchad occupe la 160e position dans le classement des pays les moins corrompus du monde sur 180. En interne, le secteur pétrolier est au cœur de cette corruption, avec nombre d’affaires de corruption, de détournement et de blanchiment de fonds.

Lundi, un grand jury fédéral a annoncé la mise en examen de l’ancien ambassadeur du Tchad aux États-Unis, Mahamoud Adam Béchir et de son adjoint, Youssouf Hamid Takane, pour des accusations de corruption et de blanchiment d’argent.

L’information a été relayée par le département d’État américain de la justice.

Celui-ci a précisé qu’entre août 2009 et juillet 2014 où ils étaient en poste, les diplomates ont exigé des pots-de-vin de 2 millions de dollars à la société canadienne Griffiths Energy, en échange d’une aide pour obtenir des droits pétroliers au Tchad.

L’argent aurait ensuite été blanchi dans le système financier américain. On apprend par ailleurs que des intérêts de la société pétrolière ont été transférés aux épouses des diplomates et à un troisième individu tchadien.

Noura cham Béchir Niam, l’épouse de l’ex-ambassadeur est aussi mise en examen dans l’affaire. Selon les documents prouvant la transaction, cette dernière a fourni des services de conseil à Griffiths Energy.

L’administrateur de la société entre 2009 et 2011, Naeem Tyab qui est un citoyen canadien a reconnu les faits en 2019 et a plaidé coupable, ainsi que d’avoir conservé un produit criminel d’environ 27 millions de dollars. Il, au même titre que Béchir et Takane risque jusqu’à 20 ans de prison, selon le droit américain.

Les citoyens tchadiens cités dans l’affaire sont toujours en liberté. Mahamoud Adam Béchir est aujourd’hui, ambassadeur du Tchad en Russie.

Il faut rappeler que le Canada aussi poursuit les diplomates dans le cadre de cette affaire. Le pays voisin des États-Unis estime que les avoirs encaissés par les diplomates et leurs complices sont valorisés à plus de 34 millions de dollars.

Olivier de souza

1197 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire