Analyses

Robert MENENDEZ est un sénateur américain qui s’est illustré par son communiqué envers le conseil militaire de transition au Tchad.

Pondant un communiqué rappelant au CMT (Conseil militaire de transition) de respecter les 18 mois de transition et de faire rentrer les militaires dans les casernes, le sénateur du New Jersey était à mille lieues de savoir qu’il va être rattrapé par un scandale de corruption.

Les procureurs fédéraux accusent Robert MENENDEZ d’avoir utilisé sa position pour favoriser des amis (es) et obtenir en échange des cadeaux, dons politiques et autres avantages. Il aurait bénéficié des voyages gratuits en jets privés, prêts de villa en République dominicaine, de parties de Golf et de dons de campagne à hauteur de 750 000 dollars.

Le communiqué pondu à l’encontre des autorités de la transition a suscité plusieurs réactions au Tchad et dans la diaspora. Le Tchad traverse un moment tumultueux de son histoire, et chaque sortie doit être à la mesure des évènements pour ne pas créer une situation qui puisse déraper.

Il est certes à observer que les échéances de 18 mois arrivent à terme fin octobre 2022, tandis que le dialogue à Doha avec les politico-militaires conditionnant le dialogue national inclusif et souverain n’est pas encore fini. Le dialogue national inclusif et souverain à N’Djamena n’a pas de date précise, tout semble très serré pour une organisation bien préparée pour jeter les bases d’un Tchad futur.

C’est pourquoi il faut faire attention à certains communiqués de semonce loin des réalités du pays, et de la realpolitik.

Pour ce sénateur empêtré dans ses magouilles ou un autre observateur de la vie politique et militaire du Tchad, il faut faire attention aux communiqués à l’emporte-pièce. Que les relents de l’église évangélique américaine pro-démocrates qui financent et encensent certains lobbys au Tchad, ne viennent pas mettre le feu aux poudres. Il faut bien avoir le contrôle de la situation portant vers le dialogue national inclusif et souverain ne permettant pas au pays de s’embraser.

Les Tchadiens ne sont pas loin de prendre leurs destins en mains, à travers ce dialogue en préparation, sans y aller vers l’irrémédiable.

Faisons attention.

Tchadanthropus-tribune

2575 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire