Longtemps opposé en interne à son président Donald Trump sur plusieurs sujets, Rex Tillerson a été limogé ce mardi 13 mars 2018 par le président américain. Mais malgré les preuves avancées de son limogeage, les réseaux sociaux tchadiens souvent proches de l’opposition et de la société civile avancent que la poisse l’a rattrapé après son séjour au Tchad et l’entretien qu’il a eu avec Idriss Déby. Les Tchadiens majoritairement contre le pouvoir MPS gardent en mémoire la dernière visite au Tchad du secrétaire d’État américain lors de sa tournée africaine. Maintenant, que faut-il retenir de l’engagement pris par Rex Tillerson envers le régime tchadien, sans doute rien. Il ne faut rien attendre non plus de Donald Trump qui ne porte pas dans son cœur le régime MPS du Tchad. Les autorités tchadiennes doivent assainir leurs méthodes de gouvernance s’ils veulent être pris au sérieux. La mauvaise gouvernance au Tchad discrédite complètement les autorités du régime MPS face au monde.

Tchadanthropus-tribune

1183 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article