D’après nos sources et après recoupement, la résidence tchadienne de la mission permanente de New York est sous les projecteurs d’un juge de Brooklyn (New York). D’après les faits narrés par un de personnel de la représentation eu au téléphone, il semblerait que la procédure d’achat de cette résidence ne requiert pas les normes requises. La source affirme que cette résidence fut achetée lorsque l’actuel ministre des Affaires étrangères (Chérif Mahamat Zène) était à la représentation à New York. Une autre information avance le nom de Mr Allami. Toutefois, ce qui doit embarrasser les Tchadiens ce que pourquoi toujours le nom de notre pays n’est cité que dans des histoires louches – Corruption, arnaque, faux billets de banque, détournements de deniers publics, procédure judiciaire, etc., etc.

 

Pour revenir à cette procédure judiciaire ouverte par le juge américain de New York, il est émis que l’achat de cette résidence ne répond pas au critère immobilier. Le ministère tchadien des Affaires étrangères aurait été informé par voie officielle et le ministre Mahamat Zène Chérif a été mis au courant à son arrivée à New York lors de l’assemblée générale à l’ONU.

 

Pauvre Tchad, aucun patriotisme n’anime ces responsables qui opèrent au nom du Tchad, sinon comment penser qu’au Tchad nous continuons de dénoncer les mêmes maux, et jusqu’à l’international nous continuons à servir cette sauce insipide à nos concitoyens ?

 NB: Il y a eu aussi ce voleur qui se cache quelque part après avoir détourné au nez et à la barbe des tchadiens

Est-ce que l’exécutif tchadien ne peut pas appliquer ne serais-ce que les lois de la république contre tous ces bandits de la république ? Pourquoi devrons nous taire jusqu’à ce qu’on vienne vendre même l’air que nous respirons pour dire merde ça suffit. Une génération de Tchadiens doit prendre conscience dès à présent sinon l’heure est plus que grave. Qu’on ne vienne pas nous dire que c’est toujours Idriss Déby seul qui est à la manette. Tous ceux qui l’entourent sont responsables autant que lui, sinon certains encore pire, à la vue du pillage de ce pays. Il y a des choses comme cette enquête de New York où Idriss Déby n’est peut-être même pas au courant. Qu’on arrête la perfidie collective, personne n’est dupe. Nous recouperons pour nos lecteurs, et nous reviendrons avec d’autres éléments d’information.

Tchadanthropus-tribune

2529 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article