La grève sèche et illimitée, est déclenchée depuis le vendredi 16 février 2024 par les travailleurs du Parc national de Zakouma qui sont sous contrat avec l’organisation sud-africaine Africain park network (APN), en charge de la gestion dudit Parc.

Selon les informations, le bras de fer est déclenché depuis décembre 2023. Les agents réclament des indemnités qui datent de plusieurs années. Ils informent que APN n’applique aucune grille salariale. Les travailleurs font savoir que l’ONG procède à des attributions des salaires pour payer les agents.

En 2019, APN a promis d’élaborer une grille salariale, chose qui n’a pas été faite jusqu’en décembre 2023 lorsque le bras de fer avait commencé. L’employeur a promis d’appliquer une grille dès janvier 2024. Arrivés au 16 février 2024, les travailleurs ont, à l’issue d’une assemblée générale, en commun accord, décidé de cesser le travail

L’employeur a promis de trouver une solution le lundi 19 février 2024. Le même jour, comme la solution tarde à venir, les travailleurs ont tenu une assemblée générale pour décider de rester à la maison. Depuis ce jour, les quatre délégués désignés par les travailleurs, mènent des négociations avec la direction du Parc national de Zakouma, dans l’espoir de solutionner cette crise.

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda Info

716 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire