« Il est plus nécessaire d’étudier les hommes que les livres, s’il y’a de pays où l’état qui paie pas les étudiants et lui dit merci » lors de mes séjours en Algérie, j’ai rencontré quelques compatriotes étudiants tchadiens à la cité universitaire, je peux vous dire que la situation estudiantine tchadienne en Algérie est estomaquant, suffoquant et écurant, à part les chats qui ont trouvés leurs bonheurs durant ces vacances dans la vie disette des étudiants.

 

S’il vous plaît ! Comment le gouvernement peut abandonner son enfant étudiant ni un strict minimum à l’étranger ? Si on n’est pas traitre, acolyte, lâche, opportuniste pour indigner, humilier sa jeunesse, futur cadre devant les autres ressortissants étudiants étranger.

 

Très souvent, les fonds alloués aux étudiants tchadiens à l’étranger sont systématiquement détournés par les personnels de l’ambassade ou par la commission de bourse. Rappelez-vous, fin avril 2014 début mai, le soulèvement des étudiants tchadiens en Algérie pour réclamer rien que leurs maigres aides forfaitaires de 75 € par ans, et une augmentation de bourse, d’où, un désigné ambassadeur Mr Saleh Hamid Heguera, son fils Mahamat et son beau frère Izzedine Ziber tabassent le président des étudiants et ses compagnons hormis la répression brutale que les étudiants ont eue devant l’ambassade du Tchad par les policiers algériens sous l’ordre de l’ambassadeur, en ce temps, la manifestation des étudiants tchadiens grévistes a pris une ampleur certains étudiants auraient été menacés d’expulsion vers leurs pays par l’ambassadeur et d’autre voir annuler leur bourse. Ensuite pour diviser les étudiants, l’ambassade a infiltré des rapporteurs parmi les étudiants, tous ces événements ont marqués, traumatisés, divisés les étudiants maintenant sur la confiance dans le bureau U.E.S.T.A (Union des Étudiants et Stagiaires tchadiens en Algérie) de s’organiser pour réclamer leurs droits. Aujourd’hui, c’est avec tristesse que je vous dis, ça fait plus de deux (2) ans que cette misérable somme de 75 € d’aide forfaitaire n’a pas été payée. Ce qu’il faut retenir, les personnels de l’ambassade n’ont pas le droit de vous intimider menacer encore moins de ne pas vous servir dans vos démarches administratives, cette haute représentation est là pour la relation diplomatique entre les deux pays ( Algérie-Tchad) et la protection, service de ses ressortissants tchadiens selon la charte de nation unie et l’ambassade est un territoire Tchadiens aucun policier algérien n’a le droit d’y entre, nous sommes arrivés à une époque où nous devons leurs montrés le droit fondamental, dans la vraie démocratie constitutionnelle,

 

« Quand la loi s’oppose à la loi il appartient au pouvoir de trouver un accommodement » malheureusement, la jeunesse, les étudiants nous sommes qu’une plèbe nonchalante complice de notre propre situation aucun effort intellectuel, et la peur est exprimé par la traîtresse, l’arrogance, et les insultes est devenu notre porte de sortie qui nous divise, on est rentré dans le jeu d’Idriss Deby (diviser pour bien régner) étudiants tchadiens à travers le monde, vous êtes la relève de notre pays, montrés au peuple et à vos élites que vous êtes les futures cadres, organisez vous, soyez au déçu de tous ses jeux de division, prenons des recules, oublions nos différences, notre pays nous demande de se lever dans l’unité nationale pour la sauver, la protéger et réclamer nos droits de ces traîtres, ces indignes, ces lâches.

 

L’organisation étudiante intervient de deux manières : elle est d’une part votre interlocutrice privilégiée dans l’établissement pour tout ce qui concerne vos droits, mais c’est aussi l’organisme qui va interpeller les institutions et pouvoirs publics pour défendre justement ces droits et aller encore plus loin, en posant les problématiques et en proposant des solutions. Le plus important c’est de mettre un bureau des étudiants efficace, compétent, confiant pour jouer son rôle d’intermédiaire. Sachez aussi, qui dit Idriss Deby dit aussi gouvernement ignare et incompétent, en mois de mai 2014 le Tchad a envoyé une délégation avec 45 000 euros en espèce saisie de la délégation tchadienne par la douane algérienne venue calmer les étudiants grévistes. Parce qu’elle n’a pas déclaré son argent destiné aux étudiants et officialisé son arrivée par l’autorité algérienne, voilà les conséquences du népotisme, de placer des paillards au pouvoir.

 

LE SEUL COMBAT QUI EST PERDU D’AVANCE, CELUI AUQUEL ON RENONCE !!!!!!! LA LIBERTÉ, LA JUSTICE, L’ÉGALITÉ, LA DIGNITÉ, ET LA DÉMOCRATIE AFRICAINE ET TCHADIENNE SONT DÉSORMAIS NOTRE LUTTE QUOTIDIENNE, LA LUTTE D’UN PEUPLE UNI CONSCIENTISÉ ET DÉCIDÉ ! VIVE LE TCHAD ! VIVE LA RÉPUBLIQUE ! À Bas la manipulation, l’Ethnicisme, la corruption, le népotisme, le clanisme, l’injustice vive le Tchad république, vive l’union nationale, vive la jeunesse et peuple dignes. Dieu bénit le Tchad !!!!! L’Union fait la force ! Et le pouvoir est pour le peuple et par le peuple, soyons toujours UNIS pour être solidaire et attentif !

 

Tchad yahaya !!

 

À BAS L’OPPRESSION !!!!

 

Souradj Oumar Sakine 
Email : 
Souradjos@yahoo.fr

 

247 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article