Depuis l’arrestation des députés tchadiens pour un présumé coup d’État contre la tyrannie d’Idriss Deby Itno, plusieurs analystes cherchent à décrypter les failles juridiques  qui ont entrainé leurs arrestations au grand dam du ministre de la Justice qui cherche avec quelques-uns une espèce de vendetta hymself

Tout le monde avait observé le caractère des arrestations sur des élus, des fois les opérations se faisaient en dehors des heures légales d’arrestation.



 

230 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article