18/04/16: TCHAD: N’Djamena bruit de rumeurs depuis samedi dernier sur l’état de santé d’Idriss Deby. Cette campagne est savamment entretenue par le palais rose dans le but de paniquer les Tchadiens à la veille des résultats des élections, et surtout pour justifier ce faux résultat dont la direction de campagne de Deby détient déjà.  En fait, selon l’entourage du président sultan, ce dernier serait en colère contre son petit frère Oumar Deby. Ce dernier a séquestré et torturé dans ses bureaux Ousmane Hissein Bourma pour avoir osé épouser la fille de son grand frère Daoussa Deby alias bouffe tout. Le malheureux aurait été présenté à Deby le visage tuméfié, saignant de partout. Piquant une colère noire, il ordonna l’arrestation de son petit frère, mais personne n’a osé arrêter Oumar Deby.  Selon les indiscrétions toujours autour de Deby, ses propres parents sont en train de le torpiller à commencer par son grand frère bouffe tout. Le clan Deby pense avoir l’ordonnance de la vie et de la mort sur les Tchadiens, oubliant que la justice à leur dévotion ne les incriminera jamais. Plusieurs délits de droit de l’homme ont été observés par les faits de ce clan. Avant l’affaire ignoble de Zouhoura, il y’a eu moult dérapages sans qu’un doigt ne fût levé, jusqu’à l’affaire lâche d’Ousmane Hissein Bourma. Que des lâchetés des hommes et femmes, pas seules, mais en bande pour agresser des compatriotes. Où est la justice? Si sur l’affaire Zouhoura Idriss Deby affirme que la justice rattrapera les coupables, qu’a-t-il fait pour les précédentes violations de droits de l’homme? Une boutade électoraliste point barre. Les tchadiens, eux même sauront disposer de leur liberté, et ce jour arrivera bientôt…Nous reviendrons.

 

 

212 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article