01/07/2016: TCHAD/Centrafrique: Le Salamat et le Dar-Sila est devenu un vivier de recrutement des hommes sous la bénédiction d’Idriss Deby. Pyromane et puis plus tard pompier, le président tchadien serait directement impliqué dans une démarche de recrutement qu’opère depuis plusieurs semaines un chef politico-militaire Nouradine Adam. Nouradine Adam a été reçu il y a quelque temps à N’Djamena. Après un séjour neutre, il aurait commencé à recruter dans les milieux Runga et Dadjo. Une source qui requiert l’anonymat indique que des milliers d’hommes sont recrutés et des moyens logistiques leur sont donnés. Des véhicules, des armes et des équipements sont mis à leur disposition. Des officiers de liaison tchadiens seraient à disposition pour servir d’interface entre le régime tchadien et ce groupuscule en formation. Leur cantonnement d’après la même source serait entre les environs de Haraz-Mangueigne et le long des frontières avec le Darfour, la Centrafrique et le Tchad. Les objectifs de cette force en gestation intriguent plusieurs observateurs. Pourquoi et à quel but cette force est née? À quoi joue Idriss Déby surtout qu’en Centrafrique un président vient d’être élu démocratiquement. Recevoir Nouradine Adam pour le calmer et en douce le mettre sur starting-block obéit à quelle logique? Où encore jouer sur l’aspect sécuritaire pour calmer d’autres ardeurs. Les semaines qui suivront édifieront tout un chacun. 

241 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article