L’Afrique centrale envoie un avion à Bangui pour amener à N’Djamena le parlement centrafricain pour statuer sur le sort du Président Djotodia

Ce jeudi, les travaux de la CEEAC, l’organisation sous-régionale d’Afrique centrale, ont été suspendus à N’Djamena, au Tchad, pour attendre l’arrivée d’un avion qui a décollé à la hâte de Bangui en tout début de soirée. A son bord : la plupart des membres du Conseil national de transition centrafricain (CNT), sorte de Parlement de la transition qui compte au total 135 membres, les conseillers nationaux.

CNT centrafricain 


Mais aussi des personnalités politiques, des membres de la société civile, et des représentants catholiques, protestants, musulmans, dont l’imam Omar Kobine Layama, à la tête de la plateforme religieuse (très active ces derniers mois). A l’arrivée de ces forces vives centrafricaines au Tchad, des bus ont été apprêtés pour les conduire sans délai de l’aéroport au palais du 15-Janvier, dans la capitale tchadienne. Ils y sont désormais. Il devaient plus tard rejoindre les chefs d’Etat pour rouvrir solennellement les débats. Il était prévu que les chefs d’Etat les laissent ensuite seuls pour débattre. « On est partis pour une très, très longue nuit », confiait notre correspondant à Ndjamena en soirée.
 
164 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article