Le comité a annoncé des conditions agro météorologiques favorables à une production agropastorale moyenne dans les perspectives agricoles et alimentaires 2013/2014

 

Selon un rapport du Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) les prévisions pour la saison agricole et alimentaire 2013/2014 au Sahel et en Afrique de l’Ouest sont optimistes. Et ce malgré le fait que la campagne agropastorale, marquée par une arrivée tardive des pluies, soit caractérisée par une pluviométrie faible et irrégulière de mai à mi-juillet. Sur le plan hydrologique, le niveau de remplissage des barrages évolue normalement, ce qui présage de bonnes disponibilités d’eau pour la production agricole de contre-saison.

 

Les rendements espérés seront équivalents à supérieurs à la moyenne 1971-2000 et inférieurs dans certaines localités du Nord Sénégal, des régions de Tillabéri, de Tahoua et l’Est de Zinder au Niger, les Wilaya du Gorgol et de Guidimakha de la Mauritanie et les régions du Lac et de Biltine au Tchad. Selon les estimations à mi-parcours, la production céréalière totale attendue dans les pays du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest pourrait atteindre 58 460 000 tonnes si l’allure de la saison se maintenait et si les pluies se poursuivaient jusqu’au mois d’octobre 2013 et si la situation phytosanitaire reste calme. Dans cette hypothèse, la production de la présente campagne serait en hausse de 7% par rapport à la campagne agricole 2012-2013. Par contre, dans le cas d’un arrêt précoce des pluies, particulièrement dans l’Est du Sahel, la production céréalière de la zone serait estimée à 53 000 000 tonnes, soit une baisse de 3% par rapport à la campagne précédente, explique le CILSS. Les Etats sont invités à appuyer les programmes de production de décrue et d’élevage pour améliorer la résilience des populations en insécurité alimentaire ; et à maintenir la veille sur les déprédateurs particulièrement le criquet pèlerin.

 

Par JDT-aouaga.com

 

178 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article