La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) est profondément indignée par l’acte barbare et anticonstitutionnel posé par les responsables de la sécurité publique ; acte consistant à empêcher le déroulement du concert organisé par les artistes en faveur de la libération des journalistes Eric Topona ; Moussa Avenir de la Tchiré et l’internaute Laoubélé.

Cette entorse grave à la liberté d’expression et de manifestation est d’autant plus intolérable que le comité d’organisation était détenteur de deux autorisations Administratives l’une de la Commune du 6e Arrondissement et l’autre de la direction de l’espace Talino Manou ;

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains estime que le régime politique tchadien est en train de s’enfoncer un peu plus dans l’instauration pure et simple de la pensée unique ; la CTDDH met en garde les autorités contre d’autres agissements visant à empêcher ces modes d’expressions démocratiques et rappelle que d’autres formes de manifestation de mécontentements contre les arrestations et détentions arbitraires de ces journalistes seront organisées.


                                                  

Fait à Ndjamena le 10 Aout 2013

 
Le Secrétaire Général

Mahamat Nour Ahamet Ibedou 
B.P : 5839 N’djamena Email : ctddh.ongatchad.yahoo. fr Tel : 92 10 69 83

227 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article