Après avoir désigné un premier président dont la moralité a été mise en cause aussitôt après, le CNDP vient de faire nommer un nouveau président de la CENI qui se trouve être membre du comité exécutif du parti pour les libertés et développements. Une telle désignation est contraire à la lettre et à l’esprit de l’accord politique du 13 août 2007, des textes légaux et réglementaires, ainsi qu’aux pratiques qui en découlent.


 

152 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article