CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS

C.T.D.D.H

BP : 5839 Ndjamena E mail : convention.ctddhongatchad

Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO

 

Communiqué de Presse N°59/2014

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) est profondément choquée par l’arbitraire  instauré  actuellement par les forces de sécurité dans plusieurs quartiers de Ndjamena.

Sous le couvert  de rechercher des armes, la direction générale de la sureté nationale autorise en toute illégalité des fouilles des domiciles  des citoyens, sans mandat de perquisition comme si le pays était en état d’urgence. Ces fouilles sont d’autant plus arbitraires qu’elles s’effectuent quelque fois en l’absence du propriétaire, invité par les gendarmes à sortir de sa maison pendant l’opération.

Ces  prétendues recherches des armes  se transforment donc en de gigantesques opérations de rackets des populations qui se voient souvent délestées d’énormes sommes d’argent et  parfois de certains objets  précieux comme de l’or ou des bijoux .

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) exige l’arrêt immédiat de ces opérations sauvages et sans fondement ;  elle demande l’ouverture immédiate d’une enquête sur ces vols organisés par les forces de l’ordre en vue de permettre aux citoyens victimes de ces pratiques barbares de recouvrer leurs biens volés.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains se réserve par ailleurs le droit d’ester en justice contre ces agents de sécurité véreux qui doivent être démasqués et punis.

                                                                           

                                                                                        Fait à N’djamena le 30 juin 2014

                                                                                 Le Secrétaire Général
                                                                                             Mahamat Nour A. Ibedou

 

182 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article