La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (CTDDH) rappelle à l’opinion nationale et Internationale que l’enquête sur le lâche  assassinat de Hadjé Haoua Abba n’a jamais abouti après près de 8 mois.

 

Les assassins de la malheureuse joaillière qui avaient emporté l’équivalent en or de plus de 700.000.000 de francs CFA  n’ont, aux dires des autorités jamais été retrouvées.

 

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains, est troublée par les déclarations

 

Contradictoires du Ministre de la Sécurité publique de l’époque qui, après avoir annoncé dans un premier temps l’arrestation des assassins « de la dame »   s’est rétracté quelques jours plus tard.

 

L’attitude des autorités en charge de la sécurité nationale est d’autant plus troublante qu’aucun braquage ou assassinat d’une telle gravité n’était jamais resté longtemps impuni. La C.T.D.D.H entend suivre l’évolution de l’enquête et exhorte les autorités à  s’investir d’avantage afin de retrouver à tout prix ces malfaiteurs. Il y va de la réputation de l’appareil sécuritaire tchadien.


Par ailleurs  la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (CTDDH)  exige des autorités judiciaires en l’occurrence le procureur de la République  la cessation immédiate des harcèlements dont le fils de la malheureuse est l’objet de la part des hommes ayant fait affaires avec la victime.


La CTDDH exige une protection judiciaire au bénéfice du fils de la malheureuse qui n’est en rien responsable de ce qui est advenu.



CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS

C.T.D.D.H

BP : 5839 Ndjamena E mail : ctddh_organisation@yahoo.fr

                Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : AvenueOumar Bongo face à la Station- Service NIMRO 

                                                                    

Fait à N’Djamena le 17 Octobre 2014

 

      Le Secrétaire Général

     Mahamat Nour  IBEDOU

194 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article