23/01/2017: TCHAD/Détournements de deniers publics et l’index d’Idriss Déby à ses collaborateurs: (regarder la vidéo). Le président tchadien ne prend pas de gant pour indexer ses collaborateurs. À l’entendre parler, il est au courant des faits et gestes de ceux qu’il a lui même fabriqué. Ses hommes ne lui obéissent plus, d’après lui, dès qu’il a le dos tourné ils font autres choses que les directifs alloués. Leurs objectifs sont autres que les bienfaits de l’État. Mais qui a laissé faire? Qui a donné ces chèques en blanc pour défaire l’essence même de l’administration publique, de l’armée? Qui a permis par ses injonctions à ce que la société se métamorphose pour être cet ogre qui n’obéit à aucune règle? Idriss Déby est pénalement responsable devant le peuple de ce qu’est devenu notre pays, par le truchement de favoritisme fait à sa communauté, ensuite à son clan, et maintenant sa famille, au détriment des Tchadiens. D’autres Tchadiens sont aussi pleinement responsables d’avoir cautionné les tares du régime et surtout induit en erreur l’exécutif. Pourquoi responsabiliser toujours ceux qui volent, pourtant il y a sur place des gens diplômés qui ne veulent que servir le pays? Pourquoi pousser vers la sortie ou la retraite des cadres compétents, des diplômés fraichement revenus des études en imposant des analphabètes? Aujourd’hui Idriss Déby est l’otage de ceux qu’il a fabriqués, ils le tiennent et il les tient aussi, c’est pourquoi le changement de régime est vivement souhaité. La fonction publique doit être nettoyée, l’armée doit être réorganisée, la refonte de l’économie est nécessaire afin que les Tchadiens aspirent à une autre ère faite de progrès, de démocratie et de développement… À suivre.

252 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article