18/07/2016: TCHAD/Direction des impôts: De sources dignes foi, le directeur général adjoint des impôts, un certain Aboul Batoul (Adoum Mahamat Hassan), petit frère de Moussa Faki a démissionné de son poste. À l’origine de cette décision, la répartition des tâches entre lui et son titulaire. Se croyant investi d’un pouvoir absolu, Aboul Batoul dont on souvient encore l’époque de sa gestion mafieuse à la direction des domaines, veut rééditer les mêmes choses aux impôts.  Aboul Batoul aurait exigé avoir sous sa coupe la division des grandes entreprises, véritable vache à lait pour s’en mettre pleine les poches, comme à leurs habitudes sous le dos des Tchadiens. L’argent du peuple tchadien sert à enrichir les membres du clan et leurs affidés. Se considérant du clan, il a voulu s’accaparer des prérogatives du directeur général qui serait un cadre chevronné du domaine. Le directeur général, fort de son expérience et de sa connaissance des services des impôts n’a pas accepté que son adjoint lui prenne ses prérogatives. Ce qui est tout à fait normal. Pas content de la réaction de son titulaire, Aboul Batoul aurait ameuté ses protecteurs. Intimidation, calomnie, et autres moyens tordus ont été utilisés par Aboul Batoul pour faire y jeter du discrédit sur le directeur général titulaire. Le pouvoir MPS n’a fait que la promotion des cancres, des véreux, laissant sur les bancs publics d’autres Tchadiens diplômés et méritants, tant par le travail, le savoir et l’expérience. Il est dommage que des gens véreux soient toujours promus à des postes, toujours les mêmes qui volent le peuple, alors que le pays est en cessation de paiement. Vivement que l’audit tant vanté par Idriss Déby (s’il faut encore y croire après moult promesses) se mette en place. Est-ce qu’Idriss Déby pourra réellement mettre de l’ordre dans les finances publiques en mettant les vrais professionnels à leur place, sachant que le désordre et le gouffre financier sont l’œuvre des siens. De l’otage qu’il est devenu, peut-il reprendre la main ? Chose difficile à laquelle aucun tchadien n’y croit. 

335 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article