14/11/2016: TCHAD/Direction des impôts: Il y a lieu de jeter un regard particulier à la direction des impôts où plusieurs malversations sont opérées sans qu’aucune inspection de contrôle ne lève le petit doigt. La direction des impôts doit être ce levier à même de contribuer à renflouer les caisses de l’État, mais dans notre pays où le désamour de la patrie est amplifié, des individus s’arrogent le monopole du clientélisme et du détournement savamment orchestré. La direction des impôts est pratiquement mise à sac par un système bien huilé par les différents DG (directeurs généraux) avec assez souvent la complicité des ministres du département. Aujourd’hui, à la DGI les vérifications approfondies de comptabilité se font à la demande des contribuables et les redressements toujours en faveur de ces derniers, à titre d’exemple (quelqu’un qui doit aux impôts 200 millions, il donne aux agents 20 millions, il paye pour l’État 20 millions, et garde les 160 millions qui devraient revenir à l’État. Donc il y a un manque à gagner conséquent pour l’État). Les dégrèvements d’impôts ne respectent aucune norme et n’obéissent à aucune logique. Des milliards de FCFA partent en fumées pour des poussières qui atterrissent dans les poches des inspecteurs véreux … L’inspection générale de l’État doit effectuer un travail de contrôle assidu et intègre pour mieux orienter les ressources de l’État vers le trésor public… À suivre. 

162 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article