12/10/2016: TCHAD/Directions des douanes: Djamal Dirmi n’est pas en prison, ni arrêté, ni en garde à vue à la présidence. Il est à son bureau quoi qu’on lui reproche. Fausses, certaines informations parues sur les réseaux sociaux indiquent les indélicatesses du DG des douanes avec la justice. Mais de ce qui précède, l’investigation relève des faits avérés, grâce à une source au sein du contrôle qui a fait son intervention à la direction des douanes. Tout le monde connaît le cursus du sieur Djamal Dirmi, par delà son CV, le fait d’être le beau fils du président de la République lui a ouvert le poste des DG des douanes. Promesses fut donnée pour parachever le travail et atteindre les objectifs. Un clin d’œil à son passage au défunt ministère de contrôle d’état plaidait en sa faveur, mais avec le régime MPS, tout jeune nommé veut rapidement être nabab. La période de la vache maigre place tous les projecteurs sur les régies financières, et surtout là où les vaches sont grasses. Idriss Déby est formel, l’argent de l’état ne doit plus servir des individus. Selon nos sources, une fiche de l’ANS interpelle le président tchadien qui instruit l’inspection générale de contrôler la direction générale des douanes.   C’est ainsi que Mr Mahamat Saleh Youssouf, inspecteur général adjoint de ladite mission, a été envoyé à la direction générale des douanes pour observation et procès-verbal. Au bureau du DG des douanes Djamal Dirmi, Mahamat Saleh Youssouf demanda à ce qu’on ouvre le coffre fort. 450 millions de FCFA ont été trouvés là au lieu que cela soit versé sur le fameux compte des douanes, où au trésor public. Interrogé sur l’origine de cette somme, le DG des douanes aurait indiqué que cette somme servait aux contentieux. Si c’est le cas, d’après la source du contrôle, pourquoi garder cette somme au bureau du DG? Stupéfaction et silence de mort de l’assistance. L’inspection générale s’est rapprochée du responsable financier du contentieux pour y voir clair. Ce dernier a ouvert son coffre, et sa caisse présente 18 millions de FCFA. Le responsable financier approché indique n’est pas être au courant des 450 millions de FCFA trouvés dans le bureau du DG. Voilà une partie de l’embrouille qui fait jaser les N’Djamenois entre les pros et les anti Djamal Dirmi. L’inspection générale pousse son investigation plus loin, jusqu’au SGT, et épluche le compte personnel du DG des douanes. L’inspection aurait trouvé la coquette somme de 800 millions de FCFA. Dans une réelle démocratie, cette histoire prendrait une autre tournure. Deux sources au niveau de la douane à N’Djamena indiquent à Tchadanthropus-tribune que c’est les chefs de bureau et les CC placés à Adré, Moundou, et Kalaït qui ravitailleraient le DG. Y’ a-t-il anguille sous roche sur les sommes retrouvés hors contextes? L’inspection générale fera-t-elle son travail convenablement et rendra un procès-verbal cohérent? Certains cadres de douanes en doute, car disent-ils, que certains inspecteurs seraient arrosés pour déposer un PV de circonstance… Nous reviendrons avec plus de détails et d’infos. 

313 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article