La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) est gravement préoccupée par les arrestations arbitraires et sans discernement opérées par les forces de l’ordre dans les rangs des officiers et hommes de troupe de l’armée tchadienne dans plusieurs villes du pays; ces arrestations sont d’autant plus inadmissibles qu’elles ne visent que des militaires issus de l’ethnie Tama.
 

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) rappelle au gouvernement que ces pratiques du reste préjudiciables à l’unité nationale viennent nous rappeler des agissements que tous les tchadiens croyaient révolus. Ces pratiques d’une autre époque sont effectuées par le Gouvernement en violation des articles N° 25 et 26 de la Constitution relatifs à la responsabilité collective.
 

La C.T.D.D.H craint pour la vie et l’intégrité physique de ces militaires et hommes de troupe et exige par ailleurs du Gouvernement la permission à leurs parents et proches de savoir où ils se trouvent. La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains exige la libération pure et simple de ces citoyens ; elle tiendra d’autre part le Gouvernement Tchadien pour responsable des conséquences d’éventuels sévices corporels exercés sur ces personnes.  

 

Fait à Ndjamena le 02 Décembre 2013

Pour le Comité Exécutif Le Secrétaire Général

Mahamat Nour Ahamat Ibedou

B.P : 5839 N’Djamena

Email : ctddh.ongatchad@yahoo.fr

Tel : 92 10 69 83
Ville : N’Djamena
     
190 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article