Un article signé de Garondé Djarma et publié sur le site Tchadanthropus Tribune n’en finit de susciter des points d’interrogation chez les internautes.

 

-Qui se cache derrière cet article ?

-Quelles informations apporte-t-il ?

-À quel dessein est-il publié ?

 

Ce sont quelques questions que le commun des mortels se pose pour comprendre les fondements des attaques dirigées contre la personne de AHMAT KOUSSOU MOURSAL et celle de ADOUM GOUDJA.

 

Il relève de l’évidence que Garondé Djarma n’a joué dans cette affaire que le rôle à la fois de cheval de Troie et de marionnette. Les commanditaires de l’article sont connus et en seraient à se mordre les doigts tant ils sont restés sur leur faim.

 

Qu’auraient-ils voulu en fait ?

 

Que Garondé Djarma casse par sa plume les points marqués par le Mouvement Patriotique du Salut dans le Département d’Abtouyour. Au lieu de cela, ce dernier a préféré se focaliser sur la personne de Ahmat Koussou Moursal et Adoum Goudja. Cette manière de faire relève d’un réflexe reconnu à Garondé Djarma. Il a agi avec la même animosité contre les anciens leaders du Guéra tels qu’ADOUM TCHERE, IDRISS MISKINE, AHMAT DADJI, MOLDOM BADA et j’en passe.

 

Les milieux bien connus qui se cachent derrière cet article vont donc continuer à manquer de sommeil parce que l’audience de leurs partis politiques se réduit chaque jour comme une peau de chagrin. Les propos tenus à l’endroit des deux personnalités relèvent plus de la bassesse que de l’information. A-t-on besoin d’apprendre à GARONDE Djarma que les compétences d’un cadre politique ne se mesurent pas à travers un lapsus linguae ou des noms écorchés dans un discours. Nous pensons que les commanditaires de cet article doivent chercher à vérifier par d’autres moyens les profils réels des cadres dont l’article cherche à tenir l’image.

 

Que Garondé Djarma et ses commanditaires sachent tout simplement qu’Ahmat Koussou, outre son grade de Général de Brigade de l’Armée nationale, est un lauréat de l’École Nationale tchadienne d’Administration et de Magistrature. Il est membre du Conseil Permanent des Fondateurs (CPF) du MPS et fait partie des patriotes qui ont versé sans compter leur sang pour le triomphe de la liberté dont jouit Garondé Djarma. Ahmat Koussou Moursal occupe actuellement une fonction qui est le couronnement d’une trajectoire respectable et jouit de la confiance du Président de la République, Son Excellence Idriss Déby Itno. Adoum Goudja, lui, est Docteur de son État et nanti d’un diplôme délivré par l’Académie Agronomique, Faculté de Médecine vétérinaire de Kiev (ex-URSS). Ce diplôme ne saurait être mis en cause par des individus dont on connaît les profils. Si seulement le Docteur Adoum Goudja était incompétent, il n’aurait pas occupé pendant sept ans successivement les postes de Directeur et Directeur général de l’Élevage.

 

Nous laissons à l’opinion les soins d’apprécier cet article suscité par un groupe qui n’a même pas le courage de s’afficher et préfère agir par personne interposée.

SOULEYMANE ANNOUR MOUSSA

mortcho@yahoo.fr

 

 
573 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article