12/10/2016: TCHAD/Droits de l’homme: Le Tchad d’Idriss Déby Itno s’éloigne de jour en jour des principes de droits de l’homme. En deux semaines, plusieurs activistes, homme politique ont été emprisonné sans vice de procès. Pire, nos confrères de Tchadinfos affirment que le citoyen Abakar Mahamat (50 ans) est mort au commissariat central après 27 jours de tortures. Avec les services de l’ANS de Djiddi Salay et le RG de Taher Erda, la sacralité de la vie humaine n’est que banalité ! Ce régime a vraiment touché  le fond. Depuis sa prison, la rédaction a pu avoir les nouvelles de l’activiste Mahyedine Babouri, toujours dans une prison à N’Djamena, mais pas encore à Koro-Toro comme nous l’avions indiqué il y a 72 heures. Enchainé, Babouri réclame toujours justice. Il fait savoir à tous les activistes en contact téléphonique avec lui de ne pas l’appeler sur son phone initial qui est aux mains des agents de l’ANS, non plus de ne pas accepter un quelconque appel de ce téléphone en son nom. “Je sortirais de là incha Allah, et on continuera la lutte“ clame-t-il. Par contre nous sommes sans nouvelle des autres activistes et hommes politiques embastillés par l’ANS. Les ONG et la société civile doivent faire la lumière sur ces personnes injustement incarcérées. 

240 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article