Suite à la manifestation populaire du 09 mars 2015, le  Groupe de Réflexion de l’Opposition Tchadienne en Egypte exprime son indignation et sa consternation face au massacre des élèves et étudiants perpétré par le pouvoir despotique de N’Djamena.


Le GROTE dénonce et condamne l’usage disproportionné de la force face à des jeunes qui manifestent les mains nues contre le système dictatorial de Deby qui a pris le peuple tchadien en otage depuis un quart de siècle.


Par ailleurs, le GROTE exprime toute sa solidarité au mouvement des jeunes exaspérés par la cherté de vie, le népotisme et la destruction programmée des valeurs sociales du Tchad et sollicite l’implication active de la société civile et des formations politiques pour qu’ensemble les forces vives du Tchad  se débarrassent de ce régime déjà à bout de souffle.


Le GROTE sollicite la vigilance de la communauté internationale qui brille jusqu’à là par son silence et lui demande de cesser d’être complaisante vis-à-vis d’un régime qui tire à balles réelles sur des enfants. Aussi il exige la libération immédiate et sans condition des centaines de jeunes arbitrairement arrêtés et torturés dans les différents commissariats de la capitale.


Le GROTE présente enfin ses sincères condoléances aux familles tchadiennes endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux très nombreux jeunes blessés par les balles des forces de l’ordre sensées les protéger.



Fait le 11 mars 2015

Le Groupe de Réflexion de l’Opposition Tchadienne en Egypte

 

163 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article