L’École Nationale de l’Administration et de la Magistrature (ENAM) du Tchad a rouvert ses portes, ce matin, après avoir été sous scellée depuis le jeudi passé. Elle a renoué avec son rythme habituel, les activités et les employés dudit établissement ont eu de nouveau accès à leur bureau respectif. Il semble que les agents du Ministère de la moralisation auraient emporté tous les dossiers (copie de note et les autres résultats) pour vérifier le résultat du concours de l’ENAM.

 

De plus en plus critiqués par quelques journaux de la presse tchadienne, les agents du ministère de la moralisation rendront les conclusions de leurs travaux dans un rapport relevant les différentes failles constatées. La société civile accuse la direction de l’école d’avoir fait la promotion d’une myriade de cancres au détriment des élèves méritants et réclame l’annulation pure et simple des résultats de l’ENAM avec 530 admis. Par ailleurs, certaines organisations de droit de l’homme rapportent que plus de 300 intrus auraient été introduits dans la liste des admis, sans pourtant avoir constitué les dossiers auparavant, pour les déposer.

Djimet Wiche Wahili     

281 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article