A la suite d’une explosion dans un dépôt d’armes situé au quartier Goudji à N’Djamena, des blessés ont été reçus au Centre hospitalo-universitaire de référence nationale.

Dans la nuit et aux premières heures de la journée du 19 juin, plusieurs personnes accidentellement blessés par ces armes, grands et petits calibres, ont afflué vers le Centre hospitalo-universitaire de référence nationale.

Pieds et bras fracturés, des blessures ouvertes sur le corps laissant couler du sang, ces personnes, pour la plupart habitant aux alentours du magasin d’armes ont, pour certaines, très vite reçu les premiers soins.

Sur les visages de ces victimes et des proches, se lisent la désolation et la colère. Impuissants et affaiblis, ces patients se couchent sur des lits, dans l’attente d’éventuelles consignes des soignants. La situation semble sous contrôle.

Dans un post sur Facebook, le président de la République, Mahamat Idriss Deby, a informé qu’il y a des dégâts humains et matériels. Une enquête permettra, dit-il, de déterminer la cause de cette forte explosion ressentie sur plusieurs kilomètres.

Tchadanthropus-Tribune avec Tchad info

285 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire