04/11/2016: TCHAD/Fonction publique – décrets & décharges: Selon nos sources, Idriss Déby aurait été prévenu d’une supercherie en haut lieu. Un décret portant avancement et promotion des agents de la police a été annulé avec tous ses effets. Pourtant, ce décret a été signé par le président de la République. Les agents promus ont été proposés par le ministre de la Sécurité publique (Ahamat Bachir) et le directeur général de la police (Taher Erda), en complicité avec le 1er ministre caméléon (Payimi Padacké) qui lui aussi en a profité pour placer ses affidés. Il se trouve dans ce décret, les noms de la plupart des promus qui viennent d’être recruté, alors que les vrais méritants sont mis sur les carreaux. Les services spéciaux auraient alerté Idriss Déby de la supercherie organisée par les 3 cités ci-haut. Cette attitude n’est rien d’autre qu’un abus de confiance et une trahison, car chaque responsable dans ce système profite de ses largesses pour plomber l’état. Y’a-t-il meilleure manière de pousser les travailleurs tchadiens à se radicaliser davantage contre leur président pendant le dégraissage de ce mammouth qu’est la fonction publique ? Les copains et les coquins se recrutent à tour de bras pour se positionner sans penser aux conséquences que cela engendre sur le budget de l’état. Quand on aime s’entourer des faussaires et de godillots, on ne peut récolter que de tels résultats, surtout que le ministre de la Sécurité des Tchadiens (Ahamat bachir) qui est un habitué de ces genres de faits… Pendant ce temps l’hirondelle nationale (Idriss Déby) fait le tour de la planète sans se soucier des problèmes intérieurs.

 

351 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article