Dans cette interview, le député Gali Gata Ngotté passe en revue l’aspect géostratégique du conflit en cours contre Boko-Haram. Il tente d’expliquer pourquoi le Tchad intervient dans le conflit qui oppose Boko Haram à ses voisins (Cameroun et Nigéria). Il met l’accent sur la sécurité du Tchad menacé par les conflits politico-militaires qui l’entourent, et donne une espèce d’alerte concernant l’islam radical qui risquerait de menacer la paix sociale entre les musulmans modérés, classiques et l’islam radical dans un pays comme le Tchad où, l’aspect laïc sera en danger. Il revient sur Idriss Deby qui est son président, qu’il respecte, mais pour Gali, un dictateur ne peut pas donner des leçons aux autres. Il passe au niveau supérieur et met à nu les carences du régime MPS à sa tête Deby. Gali n’élude rien, le Tchad va mal, très mal, et excelle dans les lauriers moribonds (Pays corrompu, élu meilleur soulard, gestion opaque des choses publiques, etc.) 


Extrait…

 

“ Boko Haram en déclarant le califat du nord, des territoires sous son contrôle, étant donné l’essentielle des importations venant du Nigéria, nuit à l’intérêt économique du Tchad. Son extension vers le nord Cameroun, toutes les voies régulières entrant et sortant du Tchad, va mettre le Tchad en difficulté. 

Ensuite, il se pose le problème de sécurité. Le Tchad se trouve encerclé par des foyers de conflits venant des œuvres des organisations islamiques radicales “… Suivre l’interview.


http://youtu.be/SVKrLrN6A_Y


 

199 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article