06/08/2016: TCHAD/France: Le blogueur Makaila Nguebla solidarité avec le peuple tchadien pour l’appel à la marche au Tchad et en France. Après 26 ans de répression sans discontinuité au Tchad, doublée des exactions et des violations récurrentes des droits de l’homme contre les citoyens tchadiens, Idriss Deby qui a opéré un passage en force à la présidentielle du 10 avril 2016, veut s’imposer pour cinq (5) dures années supplémentaires. Ce qui lui ferait 31 ans à la tête du pays. Ce forcing n’est du goût des populations tchadiennes lassées et désabusées.

 

A la veille de l’investiture d’Idriss Deby, prévue le 08 août 2016, la rédaction du site makaila.fr exprime sa profonde consternation devant le passage en force à la dernière élection du candidat du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), parti au pouvoir qui compte diriger le Tchad pendant ces cinq (5) autres années qui seront épouvantables pour nos populations épuisées et au bout du rouleau.

 

En 26 ans d’exercice au Tchad, le régime actuel s’est particulièrement illustré par l’impunité, la kleptomanie, la prédation des derniers publics et les atteintes aux droits fondamentaux. Sans aucune vision ni orientation politique en termes des perspectives de développement, le régime d’Idriss Deby ne peut offrir aux Tchadiens ce qu’il n’a pas pu réaliser depuis le 1 er décembre 1990 où il est arrivé aux affaires.

 

Le 10 avril 2016, les Tchadiens qui veulent rompre avec les pratiques anti-démocratiques de prise du pouvoir par les armes et du maintien au pouvoir par les mêmes moyens militaires, se sont exprimés par la voie des urnes. Ils avaient espéré changer le cours de choses et de l’histoire politique sanglante de leur pays en prenant à témoin la communauté internationale. Malheureusement, celle-ci a un agenda particulier qui ne s’inscrit pas dans le champ de vision de notre peuple laissé en rade sur les questions de revendications démocratiques et de l’expression populaire. Les actions posées par l’opposition politique et les organisations de la société civiles engagées dans un combat démocratique et pacifique dans le pays pour instaurer un Etat de droit dans lequel, tous les fils et filles du Tchad vivront en symbiose, ne sont pas encouragées au niveau international par les partenaires au développement peu regardants sur le drame tchadien. Cette indifférence manifestée par l’ensemble de la communauté africaine et internationale, traduit la non-assistance à un peuple qui se bat sans être écouté, par ceux qui prétendent défendre les valeurs universelles, auxquelles, ils sont supposés être dépositaire.

 

Devant cette situation d’extrême complicité où les libertés fondamentales sont bafouées et annihilées totalement, nul ne peut rester indifférent pour aller à la conquête ces acquis universels et constitutionnels au Tchad. C’est pourquoi, nous lançons un appel à tous les Tchadiens qui se reconnaissent dans les valeurs et principes universels à répondre à l’appel des forces démocratiques au Tchad et à la mobilisation des initiatives citoyennes émises par les membres de la diaspora résistante à Paris et de par le monde.

 

La rédaction de makaila.fr invite ses lecteurs et sympathisants au Tchad à appuyer et relayer les mots de l’ordre de l’opposition et de la société civile en prenant part activement aux différents rassemblements établis, selon le calendrier suivant :

 

Manifestation du dimanche 07 août 2016, initiée par les patriotes de la diaspora tchadienne

 

A la Marche pacifique du 07 août du FONAC, maintenue au Tchad. Par ailleurs, nous sollicitons l’implication de nos amis et de nos soutiens à l’international pour manifester leur solidarité au peuple tchadien martyrisé et meurtri par les 26 ans de répression continue.

 

Cet appel s’adresse particulièrement à nos soutiens naturels notamment du :

 

Sénégal à apporter leur soutien à notre peuple dans son combat face à Idriss Deby.

 

A la Tunisie, pays pionnier de la révolution dans le monde arabe et africain de partager leur expérience et de venir en aide à mon peuple réprimé et opprimé,

 

A l’association Survie, à la Fondation Gabriel Péri, au Secours Catholique, au Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique en France à continuer à se mobiliser pour le Tchad,

 

Aux mouvements citoyens Guinéens d’accompagner la lutte du peuple tchadien,

 

Au Réseau d’Education Sans Frontière Espagnole à interpeller l’Union européenne sur sa politique tchadienne,

 

Et enfin, nous appelons le peuple tchadien à rester uni pour conquérir sa souveraineté d’un pouvoir qui n’a plus de légitimité et qui ne peut parler en son nom.

 

Saint-Ouen l’Aumône, le 06 août 2016

Makaila N’Guebla Blogueur  tchadien en exil

Tel : 00 33 7 82 49 43 08

 

202 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article