01/02/2017: TCHAD/Gouvernement: L’imminence d’un remaniement du gouvernement se précise au Tchad. Selon des sources indiquées, Idriss Déby devrait remanier son gouvernement dans les prochains jours. N’Djamena bruisse de rumeurs les plus folles. Les adeptes des circuits mystiques sont à pied d’œuvre. Les marabouts et les féticheurs voient leurs portefeuilles grimper en flèche dans un pays où pourtant diton que l’argent manque. Aller voir non loin de Chagoua ce féticheur qui symbolise Déby et Hinda en argile, et sur lequel des aiguilles sont plantées. Revenons à l’essence de l’information, pour le remaniement, plusieurs hypothèses affirment le départ programmé du 1er ministre actuel, mais ce que les observateurs négligent, c’est le profil pantin de Pahimi Padacké qui ferait qu’Idriss Déby pourrait le garder, tant il aime les profils dociles. Ce qui est évident, les pontes du régime, certains parmi lesquels qui ont détruit le pays continueront à exercer. Les affaires étrangères verront un nouveau patron, Nagoum Yamassoum, Moussa Dago, Mahamat Zène Chérif, entre autres. Dans les travées le nom de l’ambassadeur du Tchad à Paris, Hissein brahim Taha serait inscrit dans le short-list. Les candidats aux ministères des Finances sont multiples, le ministron Djiddo Abdoulaye Sabre qui se fait chantre des 16 mesures chères à Idriss Déby est en pool position, même si l’ex vice gouverneur de la BEAC Taher Hamit Nguilin aujourd’hui à la SHT, Habiba Sahoulba secrétaire d’État aux finances, Mariam Mahamat Nour l’actuel ministre de l’Économie, Bédoumra Kordjé ex-ministre des Finances et l’ex-expert à la banque Mondiale Ngueto Tiraina YAMBAYE actuellement à N’Djamena, devraient recueillir l’attention d’Idriss Déby. Au ministère de la Communication, Madeleine Alingué risquerait de partir puisqu’elle a en face d’elle la colère du personnel de la boite. Ce personnel lui reprocherait la mauvaise gestion du ministère tant financier qu’humain. Le ministère délégué à la Défense subira un changement tout comme l’état-major des armées. Le ministère des mines vacant verrait un autre titulaire. La correspondance stipule des départs à la santé, à l’environnement, à la justice, et à l’élevage. Le gouvernement qui verrait le jour devrait être recentré avec moins de ministres (raison gardé, faire de l’économie par ce temps de crises). Les consultations auraient déjà commencé, là où l’influence des généraux devient poignante, même si selon une correspondance, ces mêmes généraux n’ont plus l’influence d’antan. La rédaction suivra les coulisses de ce remaniement pour ses lecteurs et ne manquera pas de revenir là-dessus. 

344 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article